DMV #7 : PsychoActif, ou comment écrire à propos des drogues sans en consommer

No Comments

Attention, information capitale : il n’est pas utile d’avaler des bonbons ou de chasser le dragon pour écrire à propos des drogues.
D’ailleurs, ça vaut pour toute conduite à risques. S’il fallait attendre d’expérimenter une overdose pour pouvoir en parler, il ne resterait plus beaucoup d’auteurs sur Terre (avouez, ce serait dommage).
Du coup, il y a maintenant 2 ans, j’ai testé « écrire un roman à la première personne qui parle entre autres d’addiction à une substance X » sans en consommer moi-même. (Pour en savoir plus sur le roman en question, c’est par ici). J’ai l’avantage, dans le cadre de mon autre métier, d’avoir accès à tout plein de documentation papier sur la question, mais rien ne remplacera Internet. La toile est d’une richesse incomparable lorsque l’on cherche du vécu et des témoignages sur le sujet.
Suivez mon regard :

psychoactif

Le site internet PsychoActif est avant tout destiné à un public consommateurs de substances psychoactives, bien sûr, mais il constitue une mine d’informations pour celles et ceux qui souhaitent simplement se documenter. La partie nommée PsychoWiki rassemble énormément de données sur l’histoire des drogues, les effets de la consommation de substances sur l’organisme, les niveaux de dépendance, les usages. Comme dit plus haut, PsychoActif est aussi un espace communautaire, d’échanges bienveillants et de soutien pour les usagers : vous trouverez sur le forum des centaines de témoignages souvent intéressants sur le fond (mais aussi sur la forme, pour le vocabulaire employé) et moults infos récentes sur les usages à moindre risque.

Le petit « plus » de ce DMV à lire, c’est d’ailleurs l’engagement de ses modérateurs. Grâce à eux, PsychoActif et sa communauté perdurent, pour toujours plus de réduction des risques 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.