T’as prévu quoi pour 2019 ?

2 Comments

2018 a été une année riche en textes : 3 premiers jets (et demi !) écrits, 4 romans passés au tamis des corrections éditoriales, deux romans jeunesse publiés, une nouvelle pour Emergences et des rencontres géniales sous la bonne étoile de la Charte…

Alors pour 2019, je compte bien continuer sur cette lancée 🙂

J comme Jeu(x)

Puce et Globule m’a permis d’expérimenter la construction d’énigmes au sein d’une collection jeunesse. Quel pied !!! Je ne remercierais jamais assez mon éditeur pour sa proposition d’aller dans ce sens. Mettre Puce et Globule « en jeux » a été (et est encore !) un vrai plaisir de créatrice. Dans le futur, j’aimerais pouvoir continuer à tisser des liens entre le ludique et la littérature, alors je me tiens au courant des productions éditoriales qui prennent cette direction-là…


Pour d’autres projets, il faut bien tourner la page… Faites vos jeux (ce roman qui hurle mon amour pour le ludique) est rangé dans un carton virtuel depuis l’année dernière. J’aimerais trouver le temps de valoriser son univers, mais je crois que pour ça, il me faudra écrire une tout autre intrigue. Sur 2019, je me pose comme objectif de travailler un synopsis pour une nouvelle histoire dans les contrées de Ludonesia 🙂 Et puis, qui sait ? Peut-être que cette année sera celle du Livre dont vous êtes le héros ? C’est une autre envie qui me trotte en tête depuis que je suis gamine. Je me dis que je finirai bien par la concrétiser, et Ludonesia est un univers qui pourrait se prêter à ce genre de création…

P comme Publication(s)

Pour 2019, j’ai déjà des sorties prévues, puisque la série Puce & Globule connaîtra deux nouveaux opus et qu’ils sont programmés sur cette année 🙂 Toute l’équipe édito, l’illustrateur de génie Yannick Robert et moi-même travaillons en ce moment-même à leur peaufinage… Rendez-vous dans le courant du premier semestre pour en savoir plus 🙂

I comme Inachevé

Au bout de la route est un roman de planet opera dont j’ai entamé l’écriture début 2018…. et sur lequel je n’ai pas encore trouvé le temps de retourner. Comme il m’est tout bonnement impossible de travailler sur plusieurs textes en même temps et qu’en ce moment, c’est plutôt le merveilleux qui me motive, je ne suis pas prête d’atteindre ce bout de la route 🙂 Mais je ne me tracasse pas : quand le temps et l’envie seront au rendez-vous, je m’offrirai une nouvelle virée dans l’espace. 2019 sera peut-être la bonne année pour ça, ou pas !

E comme Emergences

En 2018, le concours Emergences de la Charte a été une superbe opportunité afin de découvrir de manière plus profonde le monde de l’édition jeunesse 🙂 Et il semblerait qu’on nous ait prévu, aux 11 autres lauréats et à moi-même, un programme de « valorisation » de nos textes sur 2019, avec des potentialités en régions. Du coup, de ce côté, il nous suffit d’attendre pour voir ! Je sais déjà que ce ne sera que du bon 🙂

T pour Tricot

Non, je n’ai pas non plus le temps de me remettre aux arts de la laine… Mais depuis peu, je suis plongée dans la création d’un univers qui les met à l’honneur 🙂 J’ai pitché ce projet plusieurs fois à Montreuil et j’ai été surprise de voir qu’il pouvait attiser l’intérêt. Au final, comme cette histoire de Fée des Laines me démangeait les doigts et les neurones, la moitié du premier jet est d’ores-et-déjà dans la boîte. Sur 2019, je compte bien finaliser ce texte et voir ce qui peut en être fait.

S pour Sciences

Avec Puce et Globule, c’était clairement l’un de mes objectifs premiers : combiner sciences et imaginaire pour amener les lecteurs à rêver des deux 🙂 En 2019, j’aimerais prendre le temps de réfléchir sur un autre projet d’écriture, peut-être pour des lecteurs plus jeunes, mais qui allierait toujours les sciences et SFFF 🙂 Je vais tâcher de faire des recherches documentaires et des tests sur cette année, voir ce que j’obtiens en matière de texte… J’espère arriver à quelque chose d’ici fin 2019.

H pour Humour

Ça, c’est une autre de mes grandes envies : arriver à glisser de l’humour dans un texte, voire même du délirant complet. J’ai essayé de bosser ça sur une nouvelle, mais je trouve l’humour toujours très difficile à façonner à l’écrit, d’autant que sa réception est imprévisible. C’est pas pour rien que les stand-uppers se rodent sur leurs premières dates, et eux ont la chance de recevoir des retours directs. Il y a finalement très peu de textes humoristiques qui m’ont atteinte en tant que lectrice (contrairement aux films) et je me dis que la littérature humoristique souffre forcément de contraintes inhérentes à l’écrit : pas de sons, pas (ou peu) d’images, donc des formes d’humour quasi impossibles à atteindre… Bon allez, je ne désespère pas ! Ce ne sera peut-être pas pour 2019, mais je me fixe l’humour littéraire comme objectif à atteindre sur le long terme 🙂

Le Scrabble divinatoire pour mon année 2019 ?

Voyons voyons, nous avons un J, un P, un I, un E, un T, un S et un H… Ce qui nous donne :

  • PISTE (hmm *prend un air de voyante inspirée*)
  • HITS (pas mal !)
  • STIPE (c’est de la botanique ! donc qui dit botanique dit sciences, n’est-ce pas ? 😀 )
  • JETS (y’a des chances qu’il y en ait, et même plusieurs)
  • SEPT (ah non, pas autant peut-être ?)

Allez, un dernier pour la route *mélange une dernière fois les lettres de son Scrabble*

  • SHIT

Ah.
D’accord.

Non mais c’est de l’Anglais, ça compte pas ! 😀
Bonne et heureuse année 2019, les loulous, plein de joies et de créativité pour vous 🙂

[Lecture de Noël] Miss En Hiver

No Comments

C’est mon amour sans borne pour les concours de Miss qui m’a fait ressortir ce texte des cartons 😀

Miss En Hiver.png

Le voici en lecture sur Wattpad. Vive les Loumoutins* ensorcelés, les concours de beauté ratés et les crêpages de chignons !

Et joyeuses fêtes à tous et toutes <3

 

 

* La version gobeline des célèbres talons aiguilles

DMV #8 : Godchecker, l’encyclopédie divine

No Comments

Il y a quelques années, pour un exercice de développement web random, j’étais tombée sur une petite perle anglo-saxonne en matière de mythologie.

Depuis, je l’ai gardée sous le coude, comme la pompe ultime à propos de tout ce qui touche aux divinités. Et je ne m’en lasse pas.
Godchecker, c’est l’encyclopédie qui a pour ambition de vous présenter les dieux du monde de façon synthétique et décontractée. Pour chaque panthéon, les divinités reçoivent chacune leur côte de popularité et ont droit à une description teintée d’humour. (Exemple pour Shiva, le dieu destructeur de la triforce trimurti hindoue : « Until you have seen him in action you really don’t know what break-dancing is. He appears to have four arms and five heads, but this could be the blurring effect of his high-speed gyrations. » (ce qui signifie en traduction approximative : « Avant de l’avoir vu en action, vous ne savez vraiment pas ce que c’est que le break dance. Il semble avoir quatre bras et cinq têtes, mais il est possible que ce soit une conséquence du flou provoqué par ses pirouettes à grande vitesse. »)

Godchecker

Le désavantage, c’est que c’est en anglais et en matière de mythologie, ça peut quelquefois poser souci (notamment si vous cherchez la graphie exacte des noms divins). Mais le site a été léché, notamment sur son arborescence, sa signalétique (très claire, avec un jeu de couleurs pétantes), et propose des outils bien pratiques, comme un index ou un moteur de recherche qui vous permet de chercher par initiales ou par « rôle » (par exemple, vous voulez trouver tous les dieux liés à la Lune, peu importe son origine ? tapez Moon dans le champ de recherche, laissez Godchecker faire le reste)

Le petit plus de ce DMV, c’est qu’en plus d’être fonctionnel, Godchecker est beau : il propose des illustrations pour pas mal de dieux (les plus populaires), toujours avec cette touche d’humour qui va bien.

En bonus et pour rester dans le thème, je vous laisse avec un schéma du panthéon viking déniché sur Pinterest (illustrateur : Korwin Briggs – VeritableHokum), avec quelques touches d’humour, lui aussi :

norsegods