DMV#19 : La Matinée Est Tienne, ou la revue de presse accessible sur Twitch

No Comments

En début d’année, l’animateur TV / journaliste Samuel Etienne s’est lancé sur la plateforme Twitch pour une aventure assez inédite : monter sa propre chaîne de streaming.

En tant que joueuse, je suis l’actualité du stream gaming Français, et j’ai été (comme tout le monde sur la plateforme) d’abord assez étonnée de voir débarquer un journaliste de métier sur Twitch. De quoi allait-il donc parler ? Avait-il une passion cachée pour le vidéoludique ? 🙂

Non. Samuel Etienne s’est contenté de faire ce qu’il savait faire de mieux : Tenir des revues de presse quasi-quotidiennes en matinée.

Eh bien vous savez quoi ? C’est topissime. Au-delà des liens que cette initiative tisse entre des communautés et des créateurs de contenu très différents, la Matinée est tienne (joli jeu de mots, Etienne :-P) rend l’information accessible à une communauté de spectateurs Twitch (plus jeune) et participe, en faisant preuve de pédagogie, à revaloriser l’image de la presse auprès de celle-ci, à revaloriser la façon dont les médias travaillent et fonctionnent. Et on sait combien cette image est fendillée depuis de nombreuses années…

Rien que pour ça, cette revue de presse me semble à suivre et à soutenir.

Le petit + de ce DMV : la sincérité, la positivité et l’énergie à revendre de S. Etienne, dans la voix et l’image.

DMV#18 : Gens de la Seine, un Paris du XVIIIe en images et sons

No Comments

J’ai découvert une pépite sur la toile qui nous permet d’en savoir un peu plus l’histoire de la Seine et surtout de ses habitants au 18e siècle.

Gens de la seine est un parcours sonore de 19 récits (contés et textuels), disponible en Français et en Anglais, façonné par des équipes du CNRS et de l’EHESS. Il fait partie d’une collection plus large intitulée « Gens de Paris » qui a pour objectif de faire découvrir la vie dans la capitale à partir de l’histoire de ses habitants.

Je suis très sensible à l’approche sonore dans les œuvres et pour moi, la mise en « bruits » de l’Histoire donne vraiment corps à cette ville du 18e siècle, c’est une approche très efficace pour que je m’immerge de façon complète dans une époque et un lieu donnés. Le son stimule beaucoup mon imagination, j’ai l’impression d’y être et j’aime ça 🙂

Cette démarche m’a d’ailleurs rappelé celle concernant le New York du début du 20e (et pour laquelle j’avais aussi consacré un #DMV), même si pour New York, il s’agissait de véritables enregistrements (mais nous n’étions pas à la même époque !! Plus difficile au 18e, tout de même 😀 )

Le + plus de ce DMV : la possibilité de récupérer tous les enregistrements MP3 sur demande (pour pouvoir les utiliser dans un autre cadre, en classe ou dans une intervention scolaire, par exemple !)

DMV #15 – Total Trax, le podcast pour les amoureux d’OST

No Comments

J’en parle pas beaucoup sur ce blog parce que ce n’est pas vraiment le sujet mais… J’ADORE les musiques de films, de séries et de jeux vidéos.

Pour moi, ces musiques (quand elle sont bien conçues !) racontent une histoire au même titre que les images. Souvent, elle viennent « surligner » la même histoire que ces dernières, elles la mettent en valeur, elles la font « briller ». Parfois, elles viennent se construire en parallèle pour se moquer, s’opposer, surprendre, révéler un secret avant que les images ne nous le dévoilent à leur tour… Elles peuvent même sauver un film ou un jeu vidéo à mes yeux (ou devrais-je dire, à mes oreilles). Quand elles sont ratées (ou volontairement conçues pour qu’on les zappe, ce qui est de plus en plus fréquent), c’est aussi à cause d’elles je crois que j’oublie très vite une production… (coucou Avengers, pour ne citer que lui). Une vidéo intéressante à propos de ce phénomène, justement :

A contrario, quand un score est réussi, j’aime l’écouter simplement pour me rappeler une scène, me remettre dans l’ambiance. Si aujourd’hui j’écris le plus souvent dans le silence, j’apprécie encore faire des sessions avec une OST dans le casque. J’ai entièrement ré-écrit mon premier roman sur l’OST d’Oblivion, j’ai rédigé beaucoup de scènes de Puce et Globule sur la bande-son de Ori and the Blind Forest et Pirate des Caraïbes, ou les chapitres de Fée des Laines sur les musiques de Final Fantasy Crystal Chronicles et… Animal Crossing 🙂

En résumé : même si ça reste très subjectif, une bonne OST apporte toujours beaucoup, car elle suscite des émotions, au même titre que les images ou les dialogues 🙂

Et il se trouve que deux passionnés ont eu l’excellente idée de lancer un podcast sur le sujet !!


Total Trax est une émission (périodicité actuelle : 1 fois par mois il me semble) qui fait la part belle aux OST.

Animée par Rafik Djoumi (rédac-chef chez BiTs) et Mister D (je me disais que j’avais déjà entendu la voix de ce David dans des podcasts où il interviewait S. Marsan, des éditions Bragelonne… et en fait ce n’était pas une hallucination auditive : Mister D est notamment le créateur d’Hardigan, label des livres audio chez Brage), chaque épisode est centré sur un genre précis.
Au menu des premiers numéros : la musique de western, celles des films d’aventure, et l’épisode avec lequel j’ai découvert le podcast : celui sur la musique de jeux vidéo.

Qui dit podcast musical, dit épisodes de 2 heures ou plus… La durée est toujours galère pour l’écouter d’une traite, mais rien ne vous empêche de découper vos sessions entre deux morceaux 🙂

Perso, ce que j’apprécie c’est la richesse de chaque épisode. On sent que les deux animateurs connaissent leur sujet. Ils sont bien sûr contraints de faire des choix (sinon on en aurait pour des jours d’écoute 😀 ), mais grâce à ce travail de sélection on traverse les décennies, on redécouvre certains titres avec nostalgie et on apprend beaucoup, notamment sur l’histoire de la musique de film et le fonctionnement de la composition musicale.

Petit + de ce DMV : le « blind test » final, qui vous permet de tester votre mémoire et fait remonter de vieux souvenirs à la surface 🙂

Total Trax - Lien vers le podcast

Vous pouvez suivre les nouveautés du podcast via Soundcloud directement, ou bien via Twitter ou Facebook.