3 trucs que j’aime / j’aime pas sur Wattpad

No Comments

Bon, après un peu plus de 6 mois maintenant d’expérimentation sur Wattpad, il est temps pour moi de faire un petit bilan.
Mais d’abord, qu’est ce que c’est, Wattpad ? Pour celles et ceux qui n’en auraient pas encore entendu parler, Wattpad est une plateforme de publication, que l’on pourrait ranger dans le « microblogging » (un peu comme twitter en fait, même si vous n’êtes pas contraints à 140 caractères max) notamment pour sa dominante sociale.
En gros, Wattpad, c’est un réseau social pour les gens qui aiment écrire et qui veulent partager gratuitement leurs textes avec d’autres.
Wattpad est un américain et a fêté ses 10 ans il y a peu. Il a un « petit frère » (je mets entre guillemets parce qu’en réalité, il faudrait plutôt les voir concurrents, quand bien même Wattpad a l’atout d’exister depuis plus longtemps et donc d’avoir une communauté plus développée) : Scribay, qui est français. Je n’ai pas encore eu le temps de le tester.

Maintenant, puisqu’il ne faut pas faire mentir les titres de billets, entrons dans le lard vif du sujet !

Les 3 trucs que j’aime sur Wattpad

      1. La construction épisodique
        Il y a maintenant 10 ans, alors que je faisais mes premiers pas de blogueuse sur la toile, j’utilisais une plateforme de blog lambda pour écrire des récits découpés en épisodes. C’était un exercice assez cool d’écriture. Je me forçais à écrire au jour le jour, un article après l’autre, pour continuer l’histoire d’Ozaline, une gamine dans un monde de fantasy à qui il arrivait quelques broutilles sans importance, comme des parents kidnappés (je crois. je me base sur mes propres souvenirs et ils laissent souvent à désirer). Peu à peu, d’autres personnages ont pris de l’importance dans ce récit et ont eu droit à leur propre feuilleton.
        Eh bien ce principe-là a complètement été repris sur Wattpad, ce qui fait de moi une…. grosse nostalgique 😀 Je suis contente de retrouver ce découpage. Je n’écris habituellement pas de cette façon-là et, même si je prévois toujours un peu « the » événement d’une saison d’Echos Stellaires, je ne sais jamais ce qui se passera dans les détails ou d’une saison à l’autre. Et ça, ça pousse à faire des sessions de brainstorming et ça stimule la créativité 🙂wattpad-dorian-lake
      2. Le social
        A l’époque d’Ozaline, quand les blogs d’écriture étaient florissants, j’échangeais sur des forums de blogueurs et je suivais quelques auteurs de fantasy qui, comme moi, donnaient dans l’écriture épisodique. On se relisait les uns les autres, on s’encourageait, il y avait une sorte d’émulation qui nous poussait donc à continuer nos textes (un peu beaucoup comme sur les challenges de CoCyclics, hein 😀 mais à l’époque je ne connaissais pas encore la mare…).
        Eh bien, là aussi, Wattpad s’est appuyé sur ce principe communautaire et en a fait l’une de ses grandes forces. Certes, comme Wattpad est américain, il y a beaucoup d’auteurs et de lecteurs en langue anglaise, mais n’ayez crainte, il y a aussi pas mal de francophiles ! Les membres de Wattpad peuvent s’abonner aux écrits d’un auteur, commenter chaque partie publiée, voter, et un système de mailing est mis à disposition de l’auteur pour qu’il puisse avertir ceux qui le suivent. Bien entendu, les liens avec les autres médias sociaux sont disponibles. Pour celles et ceux qui ont donc du mal à se motiver pour avancer, je trouve que Wattpad est un endroit idéal, d’autant que la communauté de lecteurs me parait (jusqu’à présent) très bienveillante.
      3. Une bibliothèque sans fin !
        Si vous aimez lire des romans-feuilletons et/ou les fan-fictions, Wattpad est un peu le paradis sur internet. Il y en a pour tous les goûts. Un classement par genres permet de s’y retrouver, mais vous avez aussi la possibilité en tant qu’auteur de « taguer » votre histoire et donc d’aider les lecteurs friands de tel ou tel type de récit à tomber dessus plus facilement, via le moteur de recherche.
        Sur sa page d’accueil, Wattpad met aussi en avant des genres, des tags, ou des auteurs.

Les 3 trucs que j’aime pas sur Wattpad

      1. L’interface épurée à l’extrême
        Cet argument est souvent présenté comme l’une des forces de Wattpad, notamment pour vous aider à « vous concentrer uniquement sur votre écriture ». Ok.
        Le souci étant que, lorsque vous écrivez plus régulièrement qu’une fois tous les 36 du mois, vous vous rendez vite compte que le peu d’options de mise en forme est bloquant. J’ai été étonnée de ne pas retrouver ce que j’avais sur une plateforme de blogs classique (il n’y a par défaut pas la possibilité de justifier son texte, par exemple).
        J’ai entendu dire que beaucoup d’auteurs, avant de « publier » sur Wattpad, écrivaient donc en passant par un logiciel de traitement de texte standard, et copiaient-collaient ensuite leur travail sur la plateforme. Je n’ai pas utilisé Wattpad de cette manière, histoire de pousser l’expérience jusqu’au bout et parce que je considère qu’un outil de publication bien conçu devrait se suffire à lui-même.
        Force est de constater que ce n’est pas le cas.
      2. La navigation capricieuse et pas très parlante
        Encore un souci d’ordre technique, mais c’est à mon sens là où Wattpad pêche le plus. Lorsque vous êtes auteur et que vous souhaitez visualiser comment apparaît le texte pour un de vos lecteurs, Wattpad ne permet pas de le faire en un clic… Il vous faut passer obligatoirement par la fiche de présentation d’une de vos histoires, utiliser un menu déroulant (pas forcément intuitif) et choisir l’option « lire ».
        J’aurais aussi apprécié que l’ouverture de morceaux d’histoires se fasse plutôt dans un « blank », c’est à dire un nouvel onglet ou une nouvelle page : en tant qu’auteur, si vous souhaitez avoir sous les yeux un épisode précédent et en même temps écrire le suivant, c’est la galère.
        Je n’ai pas trouvé la possibilité (mais peut-être existe-t-elle ?) de créer un chapitrage plus complexe pour chaque histoire. Aujourd’hui, impossible de découper chaque oeuvre par volume, puis par chapitre, car il n’y a qu’un seul niveau d’arborescence. Vous êtes obligés de créer une nouvelle oeuvre pour chaque volume, ce qui ne convient pas pour tous les textes, à mon sens.
        Enfin, les options de « statut » et de « visibilité » de l’histoire manquent je crois d’explication pour ceux qui débarquent sur la plateforme : en choisissant public/privé pour chacune, on ne sait pas ce que ça implique en terme d’effets.
        Toutes ces remarques techniques sont de l’ordre du détail, mais je pense qu’elles nuisent à la prise en main de la plateforme et peuvent donc en rebuter certains.
      3. Des milliers de lectures possibles = une intense frustration
        Je sais ce que vous allez me dire : « hé, t’as dit plus haut que la bibliothèque sans fin, c’était un point positif de Wattpad ! ». Pour toutes celles et ceux qui trouvent le temps de fouiller cette bibliothèque, en effet, Wattpad est un endroit merveilleux.
        Malheureusement, je fais partie de ces autres, celles et ceux qui manquent de temps. Lorsque je peux enfin lire, je consacre ces quelques minutes/heures à faire diminuer cette pile de bouquins (papier) qui me nargue depuis plusieurs années.
        Du coup, quand je vais sur Wattpad, c’est surtout pour mettre à jour mes propres histoires. Je jette de temps à autre un œil sur cette immense bibliothèque, lance une recherche, lit quelques pitchs alléchants avant de refermer le navigateur, frustrée.
        En 2017, je vais essayer de remédier à cela, peut-être de venir parler de mes trouvailles ici, sur ce blog, parce que je reste persuadée que des dizaines (centaines ?) d’histoires n’attendent que d’être découvertes. Il suffit d’avoir le temps de les chercher.

wattpad-4

Vous l’aurez compris, comme tout avis, mon opinion de Wattpad est très subjective, fortement liée à ma propre histoire sur Internet et les plateformes de publication que j’ai pu expérimenter par le passé. Si on met de côté l’aspect technique, Wattpad reste à mon avis un bon endroit pour écrire et pour lire 🙂 Et l’imaginaire y est très représenté, donc pour tous les amoureux de sfff, n’hésitez plus : allez y faire un tour !
Pour celles et ceux qui souhaiteraient se mettre à écrire sur Wattpad dans une optique sérieuse (c’est à dire de publication régulière, pas comme moi qui fais ça en dilettante), je vous conseille l’excellent article de Dorian Lake, pour bien débuter.
Pour m’y retrouver, c’est par ici. (et pour lire les 2 premières saisons d’Echos Stellaires, le journal de Cassy, baroudeuse de l’espace, c’est par là)

A bientôt !

Ray’s Day 2016

No Comments

Un petit billet simplement histoire d’attirer l’attention de lecteurs curieux et d’auteurs qui, comme moi cette année, auraient envie de participer 🙂
Le Ray’s Day, c’est une initiative made in Internet qui fait la part belle à la lecture, en incitant au partage de textes.

carre-save-the-date-book-1024x1024
Vous pouvez même cliquer ici pour accéder au site dédié (z’avez vu comme ce blog est moderne ?)

C’est le 22 août, c’est-à dire dans moins d’un mois maintenant ! Amis auteurs/éditeurs, si ça vous tente, vous savez ce qu’il vous reste à faire (l’inscription, c’est par ici). Quant à moi, je peaufine une nouvelle que je posterai le jour J sur ce blog 🙂
Alors à très bientôt !

The Book Blogger Test

No Comments

Ah, que serait Internet sans les chaînes…
Une chipie m’a désignée pour que je réponde à quelques questions en lien avec la lecture. C’est ça, ou bien je massacre une vingtaine de rapports supplémentaire : comme j’ai atteint mes limites de bourreau pour aujourd’hui…

1) Le top 3 des choses qui t’exaspèrent concernant les livres ?

  • Le prix des livres numériques : encore aujourd’hui, je le trouve bien trop élevé par rapport au papier. Je serais d’avis que les éditeurs vendent des formules tout compris (papier+numérique inclus), voire enrichissent les numériques de « goodies », comme on en trouve dans les dvd, histoire de donner plus de sens aux tarifs affichés.
  • Le manque de reliés : les maisons d’éditions françaises s’y (re)mettent, à la reliure, mais ça reste encore timide parce que le public, apparemment, ne serait pas prêt à en acheter… Mais personnellement, je n’achèterais que du relié si je le pouvais (ne serait-ce que pour leur solidité par rapport au broché).
  • L’élitisme : ce n’est pas forcément lié au livre en lui-même, mais plus au grand public français (lecteurs lambda ou presse), qui semble encore considérer les livres de SFFF comme de la littérature au rabais… ou bien seulement destiné « aux enfants ».

2) Décris l’endroit parfait pour lire
Mon lit douillet, sous ma grosse couette ou enroulée dans un plaid tout moelleux, avec une musique d’ambiance et personne pour m’interrompre 🙂

3) 3 confessions livresques

  • Je suis une tortue quand je lis… Je peux mettre plusieurs jours à lire une BD (parce que je m’arrête à chaque case pour admirer le trait, les couleurs), et des semaines à terminer un roman, a fortiori si je trouve que j’ai du mal à visualiser les scènes et les mouvements. Oui parce que… j’ai besoin que les images et les sons se forment dans ma tête avant de pouvoir passer au paragraphe suivant.
  • Vous aurez du mal aujourd’hui à me faire lire des mangas, je m’en suis lassée mais… Ne perdez pas espoir 😉
  • Je ne relis JAMAIS un livre que j’ai terminé une fois, même si je l’ai adoré. MÊME si c’est mon livre préféré. Il y a trop à découvrir dans ce monde pour que je perde mon temps à explorer de nouveau les mêmes chemins.

4) La dernière fois que tu as pleuré en lisant
Oh, ça m’arrive souvent… La dernière fois, c’était dans les Enfants de Dune, quand… l’un de mes personnages préférés est décédé. (et tant pis pour les gens qui râlent contre les spoilers, fallait pas me demander de répondre à ce questionnaire, na)

5) Ton en-cas favori pendant que tu lis
Je mange rarement quand je lis, parce que je lis souvent dans les transports en commun ou dans mon lit, et que ça m’embêterait de mettre des miettes partout 🙂
Par contre, une tasse de thé me convient tout à fait !

6) 3 livres que je recommanderais à tout le monde

  • Des Fleurs pour Algernon, de D. Keyes, parce que ça reste de l’anticipation très soft, que c’est formidablement touchant et émouvant, et que ça parle à tout le monde.
  • Pourquoi j’ai mangé mon père, de R. Lewis, parce que c’est drôle, accessible et que tout le monde devrait s’intéresser aux thèmes qui sont explorés dans ce récit (je ne dis rien, vous n’avez qu’à le lire si ce n’est pas déjà fait)
  • L’Ecume des jours, de B. Vian parce que… je n’ai pas trouvé plus belle histoire d’amour en littérature. Vraiment.

7) Une image de ton étagère préférée dans ta bibliothèque

bibliothèque

Mon petit bonhomme de Little Big Planet (dans son habit de la ComicCon San Diego 2011), mon masque vénitien, mon éventail barcelonais, mon Jawa, et…. quelques annales du Disque-Monde, parues chez L’Atalante. La reliure bleue, c’est une version originale pour le dyptique de la Huitième Couleur et du Huitième Sortilège (les deux premiers volumes des annales, donc).

8) Que signifient pour toi les livres en trois mots ?
Ailleurs. Passion. Infini.

9) Ton plus gros secret concernant la lecture ?
Euh… peut-être que je n’en ai aucun ? La lecture pour moi, ça n’a rien de secret, ça se partage, ça s’échange, ça n’existe que parce qu’il y a des humains pour en parler et s’en nourrir les uns les autres. Sinon, à quoi bon ?

10) Et hop, un coup de grosse pince pour briser la chaîne 😛

Categories: Toutes les actus Étiquettes : , ,